Select your language:



Informations nutritionnelles du porc

Nutrition facts pork

De nos jours, la viande de porc n’a jamais été aussi maigre

Une étude publiée par l’USDA en 2006, révèle que six morceaux courants de viande fraîche de porc sont aujourd’hui moins gras qu’il y a quinze ans : environ 16 % en moins en moyenne de graisse totale et 27 % en moins de graisses saturées.

Mieux encore, le filet de porc est désormais aussi maigre qu’un blanc de poulet, sans la peau.  L’étude montre qu’une portion de 85 g de filet mignon de porc contient seulement 2,98 g de gras, contre 3,03 g pour une même portion de blanc de poulet sans peau.

Selon l’Institut américain de recherche contre le cancer (AICR) et le Fond de recherche mondial contre le cancer (WCRF) :

Existe-t-il un lien entre le porc et le cancer ?

Les données publiées ne montrent pas de lien entre le porc et le cancer colorectal. De nombreuses études montrent que l’obésité et le manque d’activité ont des liens avérés avec différentes formes de cancer. En fait, il n’y pas d’importante différence de taux de mortalité de cancer colorectal entre les végétariens et les gens qui consomment de la viande.

Les nitrates dans les viandes industrielles sont-elles liées au cancer ?

Aucune étude ne montre de lien causal entre la viande industrielle et le cancer. La formation de nitrite n’est pas exclusive à la viande industrielle. En fait, 95 % des nitrates (un précurseur des nitrites) proviennent des légumes et de notre propre salive. Les nitrites sont un composant sain approuvé par le Département d’agriculture des États-Unis (USDA) dans le cadre de l’hygiène alimentaire.

  • Fer: De nombreuses femmes souffrent de carences en fer, notamment les femmes en âge de procréer. Le fer hémique (contenu dans la viande) est absorbé plus rapidement que le fer non-hémique (contenu dans les aliments d’origine végétale). Donc, toute personne évitant la viande sans suivi par un médecin peut augmenter ses risques d’anémie due à une déficience en fer.
  • Magnésium: Important pour le fonctionnement normal de nombreux enzymes (catalyseurs des réacteurs chimiques du corps), du glucose et de l’action des muscles.
  • Phosphore: Renforce les os et génère de l’énergie dans les cellules.
  • Potassium: Ce minéral, aussi connu comme électrolyte, joue un rôle majeur dans l’équilibre de l’eau et aide à maintenir une pression sanguine normale.
  • Zinc: Composant comprenant plus de 70 enzymes, le zinc joue un rôle clé dans le métabolisme énergétique et le système immunitaire.
  • Thiamine: Sans cette vitamine clé, les métabolismes des hydrates de carbone, des protéines et des lipides seraient fortement compromis. Les protéines animales sont l’une des meilleures sources de ce nutriment, et parmi ces dernières, le porc en est la meilleure.
  • Riboflavine: Comme le lait, certains aliments contiennent autant de riboflavine par portion que le porc.  La riboflavine joue un rôle important dans la libération d’énergie des aliments.
  • Niacine: Important pour le fonctionnement normal de nombreux enzymes dans le corps et impliqué dans le métabolisme des sucres et des acides gras.
  • Vitamine B12: Aide à construire les globules rouges et à métaboliser les hydrates de carbone et les graisses.
  • Vitamine B6: Important pour le fonctionnement normal des enzymes et des co-enzymes, nécessaires pour métaboliser les protéines, les hydrates de carbone et les lipides.

 



Lean cuts Calories Total fat (g) Satured fat (g) Cholesterol (mg)
Filet de porc 120 3,0
1,0 62
Contre-filet de porc désossé 173 5,2
1,8 61
Rôti de contre-filet 147 5,3
1,6 68
Milieu de longe de porc 153 6,2
1,8 72
Rôti de surlonge de porc 173 8,0
2,4 76
Côtelette de porc 158 7,1
2,2 56

Share this page on social networks: